Menu

HISTORIQUE

Association Danse Neuchâtel

 

L’ADN (Association Danse Neuchâtel) a été créée en 1996 grâce à l’utopie conjointe de trois passionnés Josiane Cuche, Georges Zahatchenko et François Nyffeler pour les arts de la scène et tout particulièrement la danse contemporaine. Leurs activités ont vu le jour au sein de l’école de danse JC EQUILIBRE. Au fil des ans, le site a été renommé ESPACE DANSE pour l’accueil de spectacles.

 

De 1996 à 2003

Durant les années 90, faute de lieux adéquats dans la région, les spectacles de danse se faisaient rares à l’affiche et les compagnies en phase de reconnaissance rencontraient de la difficulté à produire leurs créations. En parallèle aux activités pédagogiques de JC EQUILIBRE, l’ADN s’est ainsi engagée dans l’accueil d’artistes dont le potentiel répondait aux nouvelles tendances comme à une demande accrue du public pour ce type de spectacles. A ce stade, l’ESPACE DANSE était encore peu équipé (seulement 24 circuits lumière, 40 projecteurs PC 650, sonorisation très basique, gradin peu confortable). Cependant, grâce à l’implication de bénévoles, l’ADN a présenté les spectacles de nombreuses compagnies indépendantes, notamment : Cie Buissonnière (Lausanne), Cie Lynx, Monique Schnyder & Co, Susanne Daeppen (Berne), Germaine Acogny (Dakar/Sénégal), Cie Nomades (Vevey), etc. En dépit de faibles ressources financières, principalement limitées au soutien de JC EQUILIBRE, L’ADN a ainsi constitué un apport important à la culture locale institutionnelle.

De 2003 à 2010

A l’été 2003, l’ADN a lancé le festival NEUCHÂTEL SCÈNE OUVERTE. Ce nouveau projet a permis de concentrer une programmation estivale de qualité étendue sur deux à trois semaines. Le festival a fait surgir la danse au sein de la cité, en prise avec des configurations architecturales lors de performances propices à sensibiliser des nouveaux publics (au Péristyle de l’Hôtel de Ville, à la Place du Marché, dans les parcs et les ruelles de la ville…). Des ateliers étaient ouverts à tous (professionnels et amateurs). Huit éditions de NEUCHÂTEL SCÈNE OUVERTE ont été reconduites jusqu’à l’été 2010.

 

De 2011 à 2016

A partir de 2011, l’ADN s’est remise en question pour déboucher sur une nouvelle formule de promotion de l’art chorégraphique en région de Neuchâtel. Avec HIVER de DANSES, huit à neuf compagnies sont alors accueillies sur plusieurs mois. En contraste avec l’aspect événementiel d’un festival, la manifestation permet d’assurer la continuité de l’offre artistique durant tout l’hiver. En 2011, la Loterie Romande a financé l’acquisition d’un gradin amovible modernisé pour l’ESPACE DANSE.

L’Association Danse Neuchâtel a fêté ses 20 ans d’activité en 2016.

 

Dès fin 2016

Nicole Seiler et Philippe Olza, deux proches de l’association, accompagnent les fondateurs qui l’'âge venant souhaitent bientôt passer la main. En effet, il tient à cœur à Josiane Cuche et François Nyffeler d’assurer la pérennité de l’ADN. Les conseils apportés par Nicole Seiler permettent de repenser l’aspect de la médiation et le positionnement général de l’ADN. Quant à l’action opérationnelle de Philippe Olza, elle soutient l’ensemble des coordinations, et son sens relationnel sert désormais les négociations assurant l’implication de nouveaux partenaires.

Fort de son succès rencontré en 2017, HIVER de DANSES poursuit sa transition vers une saison 2018 élargie, porteuse de nouvelles coopérations, dans le haut comme dans le bas du canton, entre les villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds.